Monogaga

Monogaga
Toujours dans mon séjour découverte de la région du Bas Sassandra, sur un coup de tête j’ai décidé d’aller à Monogaga; En y repensant c’était de la pure folie!!! Tout est partis de la fameuse chanson de Meiway Ehui, artiste ivoirien, “Monogaga”; J’ai ainsi visionné le clip et une phrase redondait dans ma tête “ Monogaga, Paradis terrestre”, je me suis dis qu’il fallait que je le constate de mes propres yeux. Installés sur un transat au Katoum (Grand Bereby) face à la mer nous voilà entrain de planifier notre mission impossible. Première Etape: Comment s’y rendre et avec qui?!? Là, Mr Elysée entre en scène, vous vous souvenez de Mr Elysée?!? C’était notre gentil chauffeur qui a une structure de location de voiture avec chauffeur; Il nous rassure que nous pouvons y aller avec lui et que le trajet prendra 2 h de San Pedro donc environ 3h30 de Grand Bereby. Ok deal bouclé! 10 min après, il nous rappel et nous informe qu’il ne pourra pas nous accompagner car du fait de la mauvaise route de la côtière, ses voitures qui sont plus des voitures de villes ne sont pas adéquates pour la route mais pas de panique un de ses confrères qui s’y rend souvent pourra nous y amener au prix de 60 000 fcfa. Rassurés par Mr Elysée, on a conclut le deal… Je reconfirme, pure folie on ne savait vraiment pas ce qui nous attendait. Deuxième étape: Le trajet Le lendemain, après un bon petit dej au Katoum, un aurevoir à Pierre, son adorable propriétaire, on commença notre aventure pour Monogaga, le fameux paradis terrestre. Le trajet jusqu’à San pedro était correct,tout a commencé à se compliquer lorsque nous avons emprunté la fameuse côtière. Non pas des trous mais des cratères tout le long du trajet, aggripez-vous bien parce que c’est vraiment un périple!!! Une fois arrivé devant le panneau de Monogaga, je me suis dis “ ahhhh on est enfin arrivé!!”
20km en 2h!!!
Eh ben non, on ne faisait que commencer la deuxième partie du périple, la traversée du village de Monogaga et sa forêt, encore plus périlleux que la côtière… Troisième étape: la découverte Mais devant ce paysage tout était oublié. Nous étions coupés de tout ( pas de réseau), seuls avec les villageois devant, un paradis terrestre. La baie de monogaga est tout juste magnifique, calme, super propre, vous avez pied jusqu’à au moins 3 km; On se croirait dans une piscine et gros plus il n’y a pas un chat sur la plage. Il n’y a ni hôtel, ni restaurant dans la zone( juste des débris), nous avons pu commandé un plat de poisson avec de l’attieke à un villageois, je ne peux pas vous dire où il l’a fais faire mais 2 h plus tard nous avons reçu notre poisson qui n’était vraiment pas fameux! En tout cas, ce n’est pas pour la bouffe qu’on doit se rendre à Monogaga. Par contre niveau paysage vous êtes servis, c’est juste magnifique!!   Conclusion: Je vous recommande d’y ramener des sandwichs ou autres encas et pour les plus aventuriers, des tentes pour dormir à la belle étoile ça en vaut vraiment le détour! Dépaysement assuré mais surtout vous serez ressourcés à bloc. Je confirme donc la phrase de Meiway Monogaga est vraiment un paradis terrestre bien caché et chouchouté par ses villageois.
17 mai 2019 / by / in , ,
Commentaires

Comments are closed here.

X