Decouverte

Phare de Grand Bassam

Phare de Grand Bassam

Situé au quartier du meme nom, le Phare de Grand-Bassam a été construit de décembre 1913 à février 1914, pour être mis en service un an plus tard, c’est-à-dire Mars 1915. Ce bâtiment, l’un des rares du centre ville (par opposition au quartier colonial), rappelle à lui seul, l’âge d’or de la ville sous la colonisation. il venait en remplacement d’un feu fixe porté par une tour métallique installé en 1901 au bout de la jetée du wharf. L’édifice, typique de l’architecture militaire de l’époque est situé à 1500 M de l’ancien débarcadère, fait 17 mètres de haut, et son feu à éclat toutes les cinq secondes avait une portée de 18 milles marin. Il a été construit sur le site de l’ancien bois sacré des abourrés, bois qui servait de logis au génie Tôpê. En 1908, L’administrateur et commandant de cercle Georges Pierres Rousseau, fit abattre toute la forêt, située entre la lagune (site du stade en construction et EPP Petit Paris) jusqu’à EPP Phare. Et malgré cette action qui augmentait l’espace habitable disponible, les populations autochtones N’Zima et Abourré restèrent toujours méfiantes vis-à-vis du nouveau quartier. C’est donc à juste titre que les premiers habitants du quartier Phare furent les travailleurs immigrés voltaïques, dahoméens, sénégalais et sierra léonais. Et c’est au milieu de ces allogènes que naquit le phare, qui fera la fierté de la ville, jusqu’en 1951, avec la construction du phare de Port-Bouet. Aujourd’hui, le vieux phare éteint reste au dessus des habitants du quartier du même nom. Sa grande cours sert de terrain de football aux bambins du quartier qui ignorent qu’il y’a cent ans, ce bâtiment était le seul qui dirigeait les navigateurs en direction de la cote de la colonie Côte D’Ivoire. il a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en même temps que la ville.

8 mars 2018 / by / in
LE PARC NATIONAL DU BANCO

LE PARC NATIONAL DU BANCO

LE PARC NATIONAL DU BANCO VOUS PROPOSE 3474 HECTARES DE FORET TROPICALE POUR DE BELLES RANDONNÉES EN ZONE URBAINE.

Situé au cœur de la capitale économique abidjanaise et à cheval sur les communes d’Abobo, Yopougon, Attécoubé, le Parc National du Banco est une relique de la forêt primaire qui couvrait autrefois la région d’Abidjan. Il contient des espèces de bois devenues rares (acajou, avodirés…). On y trouve de nombreux oiseaux et des singes. Une douzaine de chimpanzés y vivent encore. Des pistes pour promeneurs y ont été aménagées pour les friands de randonnées pédestres et les amoureux du tourisme vert.

Contacts : (+225) 22 41 40 59/ [email protected]

Contacts : (+225) 22 41 40 59/ [email protected]

 

8 mars 2018 / by / in
Qu’est ce qu’on mange au MARIN?

LE RESTAURANT « MARIN »

Une bouchée équivaut à une explosion de saveurs ! Ce petit morceau de galette au jambon de dinde, un pur régale. Dire que je voulais suivre un régime ! Bah, c’est raté. Les galettes du MARIN sont extra ordinaires, elles te font voyager. Une bouchée, et je me suis vue en Bretagne. Je n’ai pas besoin de vous dire que j’ai laissé mon assiette sans un seul morceau. Ni que je ne voulais plus revenir de ce voyage en Bretagne que j’ai effectué en étant juste assise, à Abidjan, au niveau de la rue du jardin au vallon. Le plus agréable, c’est qu’il y a cette formule grande faim, qui me donne droit à deux galettes de mon choix, mais aussi à une boisson pour seulement 5000fcfa.

Et dire que je pensais avoir mangé différentes variétés de crêpes ! C’est fou, comme une visite au MARIN peut vous faire réaliser la multitude de plaisirs que les crêpes peuvent procurer.

La glace est juste comme il faut. Loin de nous le dégoût des glaces trop sucrées, ou de celles qui fondent en un clin d’œil. Le MARIN vous propose des glaces exquises, satisfaisant le palet des enfants, mais également des adultes.

Si je parle de leur gaufre, que me direz-vous ? Que j’ai tout aimé là bas ? Bah, non, malheureusement, je l’ai eu froide ma gaufre au nutella, j’avais la sensation de manger un biscuit, ou le pain de la veille. Mais, quand ce beau serveur, vient vous présenter des excuses pour le désagrément et vous propose d’apporter une autre gaufre bien chaude, vous ne pouvez que décliner l’offre, et lui laisser un beau pourboire pour le service impeccable qu’il a effectué.

 

28 août 2017 / by / in
×

Bienvenue sur Keniwa,

Vous Cherchez un endroit, Planifiez une sortie?  souhaitez Faire une Réservation?

Écrivez nous un message sur Whatsapp pour plus d'informations...

× Bonjour ! Comment puis-je vous aider ?
X